4 livres d’impro qu’on a vraiment aimés

8 septembre 2020

Je ne crois pas me mouiller beaucoup lorsque je vous dis que l’impro, ça se vit. Je pense toutefois que je mets un orteil dans l’eau lorsque je vous dis que l’on peut aussi vivre l’improvisation par la lecture (Si si, je vous jure).

« Quoi?! Et comment ça d’abord ? »

C’est en fait assez simple. Vous concéderez bien que la disposition dans laquelle vous vous trouvez lorsque vous pratiquez l’improvisation est tout à fait différente de celle qui vous habite lorsque vous lisez tranquillement dans votre salon. Suivre des coachings et monter sur scène permet de se développer sur le plan pratique. En effet, on crée de nouvelles histoires et on teste ses personnages. On vainc notre timidité ou encore, on forge l’esprit d’équipe qui règne au sein de notre groupe. Dans cette optique, notre esprit et notre corps sont en mouvement. Nous vivons sur le mode de l’instinct et de l’instant.

Au moment de la lecture, en revanche, le rythme est différent. L’esprit comme le corps sont au repos et notre intellect peut se déployer dans toute sa dimension critique. Par les textes d’impro, on intellectualise et on remet en question. C’est aussi le moment d’éclaircir certains points théoriques qui autrefois semblaient flous. Bref, on peut … (Allez-y, vous le savez ! C’est ce qu’on vous dit de ne presque jamais faire sur scène… Voilà !) réfléchir et approfondir les notions vues en coaching.

« Oh ! Mais c’est cool ça ! Et qu’est-ce que tu nous conseilles ? » Je vous ai préparé une liste d’ouvrages que je considère incontournables si vous voulez plonger dans cet océan d’improvisation.

Jeux et enjeux : la boite à outils de l’improvisation théâtrale, JANE, 2018

Alors là, on attaque du très très lourd. C’est pour moi une véritable bible de l’improvisateur. Tout y passe. Ce livre établit un panorama du milieu de l’impro passant par quatre parties : (1) On décrit l’attitude de l’improvisateur, (2) on considère la possibilité des masques, (3) On se base sur le short form (impro courte) et (4) On se penche sur le long form (impro longue) et le voyage du héros. On attaque quasiment toutes les composantes de l’impro, du personnage au plateau en passant par les status. Bref, si vous voulez un point d’ancrage dans ces vagues de connaissances, foncez les yeux fermés !

Impro: Improvisation et Théâtre , JOHNSTONE, 1979

Mesdames et messieurs, Keith Johnstone. C’est un des plus grands hommes de l’improvisation théâtrale et cet ouvrage en est simplement une preuve supplémentaire. C’est le texte référent pour le concept de Status. C’est le texte référent en ce qui concerne le TranceMask (Si vous ne savez pas ce que c’est, allez voir sur Youtube. J’adorerais en parler avec vous.). Et, pour certains, c’est sûrement le texte référent au sujet de la spontanéité. Bref, un monument. Une traduction française existe et j’aime à croire qu’elle est plutôt de bonne qualité. Livre abordable avec un fil rouge autobiographique. A lire absolument !

Improvisation théâtrale : la fabuleuse science de l’imprévu, LEVISTE, 2018

Vous avez déjà entendu parler de l’attitude de l’acteur H2S ? Et bien c’est ce monsieur qui l’a théorisé. Et il ne s’est pas arrêté à cela ! Il décrit aussi l’attitude qu’un coach devrait avoir et les pédagogies à employer selon le contexte. Il développe la distinction entre risque/danger et nous parle de notre compagnon le suricate. Bref c’est un ouvrage extrêmement complet sur l’attitude à adopter en improvisation. J’encourage vraiment à le lire juste avant ou juste après le livre de Jane. Pourquoi ? Car ils font partie de la même troupe d’improvisation (les EUX) et entre certaines lignes, cela se sent (et c’est hyper agréable).

Improvise. Scene from the inside out, NAPIER, 2004

Découvert récemment, ce livre apporte une touche de fraîcheur dans les théories classiques que j’ai pu lire. En effet, il commence tout simplement par critiquer de manière assez aiguë le culte des règles de l’improvisation. Vous vous souvenez du légendaire « Pas de questions ! » ou encore « Mais où est le qui quoi où ? ». Napier nous invite tous à « Fuck the rules » une bonne fois pour toute. Il rebâtit ensuite l’apprentissage et l’exercice de l’improvisation. Tout ça, en partant du Fuck the Rules et de quelques autres idées que je vous laisse découvrir. Attention, ce livre est entièrement en anglais.

Tous ces livres sont disponibles dans vos librairies indépendantes (vous trouverez les adresses sur ce site : https://www.leslibrairiesindependantes.be/).

Vous pouvez aussi les commander sur Amazon en cliquant directement sur l’image de chaque livre. Vous ferez également tourner l’économie locale puisque nous toucherons une petite commission qui nous permettra d’agrandir notre bibliothèque 😉

 

Article rédigé par Sacha Lochet

fringilla efficitur. ante. in id porta. nunc ultricies sit mattis ipsum